l’esprit providence

allez, vous devez le reconnaitre, c’est un bon deal que je vous propose: vous lisez, je m’occupe du reste.

haide, trebuie să recunoașteți, e o afacere bună ceea ce vă propun : voi citiți și eu mă ocup de restul.

3 thoughts on “l’esprit providence

  1. même pas besoin de payer le tribut? moi, je dis que la société lectrice doit participer à l’exercice de l’écriture: par sa glosse, elle devient un garde fou pour l’esprit providence… par exemple, en le mettant en garde contre l’auto-référentialité et l’ipseisme.

  2. faut faire gaffe quand même à la manière dont on réplique aux boutades, car ‘y a le risque de passer pour un vieux sage un peu trop sage…
    t’sais, quand je dis que je n’ai jamais transpiré de ma vie parce que j’ai toujours trouvé que c’était trop d’effort, faut pas me croire, et me proposer des remèdes; la vérité c’est que je transpire, mais je le fais en cachette, c’est mon péché mignon…

  3. le risque existe, c’est vrai, mais pas parce que je te prendrais au sérieux; je ne viens ici “que” pour la forme, la griffe, pour ainsi dire, ce qui veut suggérer que c’est par la forme que je pèche souvent.

Leave a Reply