empathiement large

c’est tellement petit de s’intéresser à l’existence des autres uniquement par peur d’être accusé de manque d’empathie ou d’humanité. comme si scruter leur petits malheurs et leur petits bonheurs ça pouvait nous rendre plus nobles… participer au bonheur de l’autre est habituellement empreint d’une fausseté congénitale alors que l’accompagner dans le malheur n’est après tout que l’expression d’un apitoiement prémonitoire pour nos propres infortunes à venir.

este meschin să ne arătăm interesați de soarta altora doar din teama de a nu fi acuzați de lipsă de empatie sau de umanitate. ca și cum a scruta măruntele nefericiri sau fericiri ale celorlalți ne-ar putea face mai nobili… participarea la fericirea altcuiva este de obicei impregnată de o falsitate congenitală iar a-i fi cuiva alături la necaz nu este până la urmă decât expresia unei mile premonitorii pentru propriile noastre nenorociri ce vor să vină.

Leave a Reply