à propos

découvrez ou revenez vers mon site web

descoperiți sau reveniți spre website-ul meu

et ça recommence…

le hic n’est pas que nous ne serions pas des individus honorables. bien au contraire : nous croulons sous des bonnes intentions. mais comment faire pour nous défendre contre la frivolité ? je tiendrai un journal, je commencerai à faire sérieusement du sport, je ferai le ménage une fois par semaine…

combien de fois, une décision prend forme dans notre esprit, comme un nuage qui épouse la forme précise d’un objet; pour que, juste quelques secondes plus tard, elle soit dispersée par le  bon vouloir du hasard, qui décidera de notre sérieux.

face à mon accoutumance galopante à la dégradation de mon image publique, je me rende compte que je ne me mobilise plus que presque par obligation, et qu’il me faut des doses de plus en plus grandes de discours auto-performatif. si parfois dire c’est faire, alors la communication reste une des activités les plus aisées. et me voilà en train de performer, de faire en disant, de promettre, de prendre mon engagement, uniquement pour qu’ensuite je coure vers l’accomplissement de ma parole, uniquement pour que je ne passe pas pour un type frivole. je mesure trois fois mes mots, et ce n’est qu’ensuite que je les lance.

comme ici, je dis “je tiendrai un journal“. j’écris “je tiendrai un journal“. du moment où une poignée de gens le savent, serai-je assez responsabilisé pour tenir promesse ? me tiendront-ils rigueur pour mon éventuelle défaillance ? on verra bien… la vie guette la moindre faiblesse.

Leave a Reply